Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Y-Y

bc220a9443d6b72d4f4334c65d909556.jpg

Edward Yang, le réalisateur Taïwanais de Yi-Yi (film éblouissant) est mort vendredi dernier à 59 ans.

Commentaires

  • La presse a annoncé sa «disparition», comme je crois qu’il ne faut pas dire...
    Quant à celle de Bernd Becher, je ne l’ai aprise qu’en vous lisant et suis fort étonné qu’aucun des jounaux que je lis (plus ou moins régulièrement) n’en ai parlé.

  • Le mot "Disparition" est très employé mais je trouve toujours que "mort" est plus fort, plus porteur de sens.
    Les médias n'ont pas le temps de parler de ces morts-ci; ils sont trop occupés par Mlle Hilton...
    Merci de votre commentaire EB.
    D.

  • Le Monde (du vendredi 6 juillet) a, depuis, consacré un quart de page à Bernd Becher (dans la page «Disparitions» !).

    Au fait, vous avez sans doute en mémoire les pages 163 et 164 du «Répertoire des délicatesses du français contemporain»...

    L’emploi, devenu habituel, de «Décéder» m’afflige plus encore, surtout dans les conversations courantes (mais dans un titre aussi...).

  • Pour les lecteurs qui ne connaissent pas le Répertoire :

    "Mort, ce mot magnifique, grandiose et simple, et qui paraît si noblement accordé à ce qu'il désigne, si consolant, même, par sa grandeur tragique et vibrante est à peu près banni désormais, non seulement des conversations de circonstance, ce qui peut d'expliquer, mais même des commentaires publics. On ne meurt plus, on disparaît." (page 163 & 164).

Les commentaires sont fermés.