Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Provence I

Nous avons fui vendredi matin la grisaille dauphinoise pour nous réfugier en Provence, à Sisteron. Comme souvent, le brouillard était présent jusqu’au col de la Croix-Haute où s’opère un net changement d’air : grand soleil et teintes automnales. Nous nous sommes arrêtés à Aspres-sur-Buëch où je passais en train lorsque j’étais enfant et que j’allais en colonie dans à Embrun. Le village est minuscule, perdu dans la plaine, loin de tout mais au carrefour de nombreuses routes. Il y a une jolie petite église, au portail un peu naïf (peut-être postérieur à la construction de la façade, en tout cas très propre). Une pierre écrite est enchâssée dans un mur. Un peu plus loin, une sorte de tour-campanile domine le village. La vue sur la vallée du Buëch est assez belle. A Sisteron, je suis souvent passé, sur la route d’Aix-en-Provence, mais je ne m’y étais jamais arrêté. Le site est  près d’un étroit défilé où coulent la Durance et où passent toutes les voies de communications routières et ferroviaires. Le monument de la ville est la fameuse citadelle qui trône sur un fin éperon rocheux. Sa construction s’étire de la période médiévale jusqu’au XIXe siècle. Vauban est passé par-là. Il a beaucoup critiqué les travaux antérieurs mais à peu modifier le site. Plus tard, la citadelle a servi de camp de prisonniers. Il a été très fortement endommagé en août 1944, lorsque les alliés bombardèrent ce point stratégique. La visite est intéressante bien qu’elle soit un peu sons (beaucoup) et lumières (pas du tout). La vue sur la montagne calcaire au-dessus du faubourg de la Baume est vraiment saisissante, surtout depuis la petite échauguette dite « du diable » qui est comme au-dessus du vide. La ville est construite aux pieds de la citadelle, protégée du vent du nord. Elle s’organise un peu comme un amphithéâtre dont les pieds baigneraient dans la Durance. Le monument le plus intéressant est la belle cathédrale Notre-Dame dont le portail à claveaux dichromiques est très beau bien que le morceau de plexiglas qui bouche la béance du tympan ne soit pas du meilleur effet. La curieuse rotonde octogonale, légèrement déportée par rapport à la base du clocher (peut-être, d’ailleurs, qu’il s’agit de la base du faitage primitif) et qui est entourée d’une succession de colonnettes, est du meilleur effet. Cet élément signe une influence lombarde, rarissime « de ce côté des Alpes » (comme dit l’excellent Guide Bleu « Provence-Alpes-Côte d’Azur »). Autour du chœur religieux, s’organise un petit lacis de rues plus ou moins sombres, qui renferme quelques beaux éléments du passé, notamment des portes de belle qualité dont celle de la maison natale du maréchal d’Ornano. Le faubourg de la Baume, sur la rive gauche de la Durance est vraiment très intéressant. S’y trouvent deux éléments majeurs du passé : la petite église Saint-Marcel et le grand ensemble des Dominicains construit à partir de 1248 sous l’impulsion de Béatrix de Savoie. Le clocher, de facture lombarde lui-aussi, est très fin et élancé. On le remarque aisément parce qu’il n’est pas dans l’axe de l’église mais de biais. Un chat joueur est venu à nous et ne nous a quitté ensuite qu’à regret  (apparemment). Il y a de très belles échappées sur la rivière depuis cette rive, notamment sur cette belle propriété qui contrôle le confluent du Buëch et de la Durance. Nos martyrs sont morts ici, aussi. Les évêques de Gap avaient une petite maison de plaisance (je n’ose pas dire de plaisirs) face à Sisteron. Il n’en reste rien sauf une baie géminée dans la façade de l’hôtel du Rocher. Bon dîner au restaurant (« Bonjour Madame-Monsieur » puis, hélas : « bonne continuation messieurs-dames ») des Becs Fins, où se rendent également Michel Galabru et Francis Perrin ! J’ai pu ainsi pu gouter aux fameux pieds et paquets à la sisteronaise, délicieux. Bonne chambre à l’hôtel du Cours, : calme et confortable.

Commentaires

  • les pieds&paquets HUUUMMM!
    bises
    et bonne semaine

  • délicieux !
    bonne semaine à toi !
    D.

Les commentaires sont fermés.