Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Lire, en poésie.

    « Lire, en poésie, que c’est vite quitter la page ! Penser, en poésie, combien faut-il que ce soit regarder le fond des mots, où ce qu’ils nomment à la fois prend pleine figure et s’efface. Nous allons, nous décidons à des carrefours, brièvement, de la route à prendre. Faut-il rentrer avant la nuit, faut-il accepter d’aller un moment encore, sous son couvert ? Décision de peu de pensée, autant que de peu de mots. Mais ainsi peut s’éclairer, n’est-ce pas, le sens que nous donnons au mot poésie. »

    Yves Bonnefoy Portraits aux trois crayons (Gallilée, 2013)